Google map

PIROI

1, rue de la Croix-Rouge
ZAC de la Mare
97438 SAINTE-MARIE
Ile de La Réunion
Tel. + 262 (0)262 53 08 92
Fax + 262 (0)262 72 17 02
Nous contacter


Accueil du site > La PIROI > Actualités > Deux équipiers RDRT de l’océan Indien appuient la réponse à l’urgence causée (...)

Deux équipiers RDRT de l’océan Indien appuient la réponse à l’urgence causée par la crise Ebola en Afrique de l’Ouest

[25 juin 2014]

Actualités

En mars 2014, la Guinée était frappée par une épidémie d’Ebola. En moins de deux semaines, la fièvre hémorragique avait déjà coûté la vie à 84 personnes sur 134 cas signalés, selon la Croix Rouge française. L’épidémie s’est rapidement propagée en Sierra Leone et au Liberia voisin, menaçant l’ensemble des pays ouest africains. Depuis le début de l’année, l’OMS a recensé près de 400 décès causés par le virus (Juin 2014)..

Dans le cadre de l’alerte Santé lancée par la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), deux équipiers de réponses aux catastrophes (RDRT) formés par la PIROI et détachés par le Croissant-Rouge Comorien et l’Agence Régionale de Santé de l’océan Indien ont été déployés pour venir en appui aux Sociétés nationales dans la gestion et la prévention du virus.

Leur mission consistait à former le personnel des Croix-Rouge malienne et sénégalaise, afin qu’il puisse à son tour intervenir auprès de la population locale.

Ces sessions de formation ont pris en compte l’aspect épidémiologique de la maladie. Des modules spécifiques ont été dédiés à la réduction des risques de transmission et à l’utilisation de l’Equipement Personnel de Protection.

La sensibilisation de la population est en effet cruciale et permet de limiter les conséquences de l’épidémie. Ces deux derniers mois, en réponse à la situation d’urgence, les Croix-Rouge malienne et sénégalaise ont respectivement formé 200 et 300 volontaires dans les zones à risques.

Le déploiement rapide des Equipes Régionales de Réponse aux Désastres (RDRT) a permis de soutenir les Sociétés Nationales, déjà très impliquées en Afrique de l’Ouest, et ainsi d’amplifier les campagnes de sensibilisation du virus Ebola auprès des populations.