Sélectionner une page

« Les meilleures pratiques opérationnelles en matière de gestion des restes humains en situation de catastrophes » est le thème de cet atelier organisé à Antananarivo, sous les auspices du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).


« Les meilleures pratiques opérationnelles en matière de gestion des restes humains en situation de catastrophes » est le thème de cet atelier organisé à Antananarivo le 19 mai 2016, sous les auspices du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

 

Animé par un expert en médecine légale du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Saint-Denis à La Réunion, mis à disposition par la Plateforme d’Intervention Régionale de l’Océan Indien (PIROI), le Bureau National de la Gestion des Risques et Catastrophes (BNGRC) et la Croix-Rouge Malagasy (CRM), cet atelier vise à sensibiliser les entités responsables de la gestion des catastrophes naturelles sur l’importance des bonnes pratiques opérationnelles pour une gestion digne et respectueuse des dépouilles mortelles. Il s’agit notamment des représentants de la Gendarmerie Nationale, de la Police Nationale, du Ministère de la Justice, des structures sanitaires, de la Faculté de Médecine de l’Université d’Antananarivo, des Gestionnaires des cimetières et du Bureau Municipal d’Hygiène d’Antananarivo.

La rencontre a pour objectifs de:

  • Présenter les résultats d’une mission exploratoire menée en 2015 par le CICR sur le dispositif national existant en matière de gestion des dépouilles mortelles ;
  • Attirer l’attention des participants sur l’importance de cette thématique à Madagascar;
  • Présenter et discuter le contenu d’un manuel pratique concernant la gestion des dépouilles mortelles.