Réponse aux catastrophes

Il faut agir vite…

La réponse aux catastrophes dans la zone sud-ouest de l’océan Indien est le fruit de la collaboration de tous les membres du programme. Ainsi, une Société nationale, dont le pays aurait été touché par une catastrophe et qui ne serait pas en mesure de répondre seule aux besoins, peut activer le déploiement régional ou international de moyens humains et matériels à travers la PIROI, en coordination avec la FICR.

Les moyens humains

Le réseau de volontaires
La PIROI peut compter sur le maillage des 7 Sociétés nationales de la région qui représente près de 35 000 volontaires. Les volontaires travaillent au développement des différents programmes de leur Société nationale auprès des populations tout au long de l’année. Ces NDRT (équipes locales de réponse à l’urgence) constituent un réseau de volontaires renforcé par des équipiers formés sur les spécificités d’intervention (ex : Shelters), et appuyés par la PIROI.
Leur connaissance du contexte d’intervention est un atout précieux lors des opérations d’urgence.

L’équipe régionale de réponse à l’urgence
Créées et coordonnées par la FICR, les RDRT (Regional Disaster Response Team) sont des équipes régionales de réponse aux catastrophes composées de volontaires et de personnel des Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sélectionnés pour leur forte expérience en intervention d’urgence. Ces équipiers sont formés aux standards de la FICR afin d’être déployés dans les pays voisins en appui aux équipes nationales suite à une catastrophe.
En 2008, une équipe RDRT pour l’océan Indien a été constituée et compte à ce jour plusieurs dizaines d’équipiers spécialisés. En étroite collaboration avec la FICR, la PIROI organise les formations des équipiers et coordonne leur déploiement lors des opérations d’urgence.

Les référents techniques
Afin de préparer les Sociétés nationales et d’intervenir en cas d’urgence, la PIROI s’est également dotée d’un pool de référents, basé à la Réunion et formé selon les standards internationaux. Ce vivier est constitué de professionnels intervenant dans les domaines de l’eau et assainissement, de la santé publique et des télécommunications, détachés par leurs employeurs dans le cadre d’un partenariat avec la PIROI.

 

Les moyens matériels
La PIROI dispose de plus de 500 tonnes de matériels mutualisés et pré-positionnés dans des entrepôts à la Réunion, à Mayotte, à Madagascar, aux Comores, aux Seychelles et à Maurice.

Ce matériel peut être déployé à la demande des Sociétés nationales pour leur permettre de répondre aux besoins urgents des populations dans 3 domaines essentiels : les abris temporaires, le traitement d’eau et les biens de 1ère nécessité.

Le matériel est standardisé et répond aux normes internationales définies par la FICR.
La PIROI met également à disposition des moyens de logistique opérationnelle et de télécommunication pour permettre et faciliter le travail des équipes aux côtés des Sociétés nationales.

 

 

Les dernières opérations d’urgence

  • Mars 2017 – Madagascar – Cyclone ENAWO – Plus de 434 000 personnes sinistrées
  • Mars 2015 – Mozambique – Inondations Plus de 177 645 personnes sinistrées et 160 décès
  • Février 2015 – Madagascar– Tempête CHEZDA – Près de 174 000 personnes sinistrées
  • Février 2014 – Seychelles – Inondations – Plus de 4400 personnes affectées
  • Avril 2014 – Comores – Cyclone HELLEN – 3 330 personnes personnes déplacées à Anjouan
  • Janvier 2014 – La Réunion – Cyclone BEJISA – Coordination Terrain
  • Février 2013 – Mozambique – Inondations Plus de 246 000 personnes sinistrées et 109 décès
facilisis at ut et, adipiscing commodo ut leo. eget