Après une catastrophe ou dans certaines situations d’urgence, la distribution d’argent, en espèce ou en bons, apparaît aujourd’hui comme un outil pertinent de l’aide au relèvement des populations impactées.

Après une catastrophe, les marchés locaux sont souvent rétablis dans de cours délais. Y faire appel permet de favoriser une reprise plus rapide de l’économie locale.  De plus, en donnant aux bénéficiaires la liberté de choisir ce dont ils ont besoin, les approches à base monétaire offrent une plus grande flexibilité et dignité que les soutiens en nature.

La réponse humanitaire mise en œuvre suite aux récents impacts des cyclones IDAI et KENNETH, au Mozambique et en Union des Comores, a permis de confirmer l’intérêt des programmes monétaires pour répondre aux besoins prioritaires des populations. Face à l’augmentation de ces situations d’urgence, il est donc important de préparer les organisations humanitaires et de solidarité aux bonnes pratiques en matière de transferts monétaires.

Dans ce cadre, le PIROI Center dispense depuis 2017 des formations à destination des professionnels de l’Humanitaire afin qu’ils soient en capacité de comprendre, de concevoir et de mettre en œuvre les transferts monétaires dans de cadre de leurs interventions.

Cette année, la formation « Compétences de bases en transferts monétaires » a eu lieu à Madagascar, à destination des organisations humanitaires sur place.

 

La formation, qui s’est tenue du 16 au 20 septembre, à l’Hotel Grand Mellis à Tananarive, a réuni 20 participants issus de diverses organisations humanitaires, parmi lesquelles la Croix-Rouge malgache, Action Contre la Faim, Handicap International, le Programme Alimentaire Mondial (PAM), le Ministère de la protection sociale-Lead Cluster PTM, ou encore l’ONG MEDAIR.

Durant 5 jours, les participants ont pu analyser l’ensemble du cycle de projet selon le prisme du transfert monétaire afin d’augmenter la capacité de leurs organisations à utiliser cet outil comme moyen de relèvement précoce des populations affectées.

 

Cette formation a été mise en œuvre grâce au soutien de l’Agence Française de Développement (AFD), dans le cadre du projet Trois Océans, visant à réduite l’impact des catastrophes naturelles, des crises sanitaires et des effets du changement climatique sur les populations des trois bassins océaniques de l’océan Indien, des Caraïbes et du Pacifique.

 

 

Pour en savoir plus sur les transferts monétaires : 

Curabitur et, dictum adipiscing mattis dolor ut venenatis,