Suite à la recrudescence de cas de dengue aux Seychelles depuis le début de l’année, la Croix-Rouge des Seychelles mobilise ses volontaires afin de lutter contre le virus de la dengue.

Suite à la recrudescence de cas de dengue aux Seychelles depuis le début de l’année, la Croix-Rouge des Seychelles mobilise ses volontaires afin de lutter contre le virus de la dengue.

Selon le Ministère de la Santé, au 21 mai 2016, 253 cas ont été recensés avec une très forte augmentation durant les dernières semaines. La majorité des cas autochtones se concentrent dans 4 districts de l’île de Mahé, tandis que 2 cas ont été enregistrés sur l’île de Praslin. Les autorités sanitaires ont renforcé leur système de surveillance et de diagnostic et ont invité la population à se mobiliser afin de réduire le risque d’une épidémie de grande ampleur.

En tant qu’auxiliaire des pouvoirs publics, la Croix-Rouge des Seychelles mobilise 40 volontaires afin de mener des activités de prévention auprès des habitants des 4 districts principalement touchés. Durant les 3 prochains mois, des équipes bénévoles vont diffuser des messages de prévention portant sur l’attitude à adopter en cas d’apparition symptômes de la maladie, les mesures de protection individuelle face aux piqures de moustique (utilisation de répulsifs et de moustiquaires) et l’élimination des gîtes larvaires. Une attention particulière sera portée sur les écoles et les garderies.

Afin de permettre la mise en œuvre de ces activités, la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a alloué 50 000 euros de son fonds d’urgence de réponse aux catastrophes (DREF) à la Croix-Rouge des Seychelles.

La PIROI, en coordination avec la FICR et l’Unité de Veille Sanitaire de la Commission de l’Océan Indien, apporte un appui technique et matériel à la Croix-Rouge des Seychelles en mobilisant notamment 1000 moustiquaires de son entrepôt situé à Mahé.

 

facilisis elit. non nec eleifend justo Donec velit, nunc