Sélectionner une page

© Ministère de l’éducation nationale des Comores

 

Dans l’objectif de renforcer leur collaboration, le Croissant-Rouge comorien (CRCo) et le Ministère de l’Education Nationale (MEN) des Comores ont établi une convention de partenariat visant à soutenir l’offre éducative du CRCo en matière de réduction des risques de catastrophes et d’adaptation au changement climatique. 

Au sein du Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le milieu scolaire est envisagé comme un terrain privilégié pour l’enseignement et l’éducation à la réduction des risques de catastrophes. Les actions de prévention menées auprès des jeunes générations favorisent le développement d’une culture du risque sur le long terme et facilitent la compréhension du changement climatique et des risques associés.  

Dans cette perspective, la convention de partenariat signée à Moroni entre le CRCo et le MEN permettra de renforcer le rôle d’auxiliaire des pouvoirs publics du CRCo en soulignant sa mission d’éducation préventive complémentaire à la mission d’enseignement public du MEN. Le cadre de cette collaboration s’étend sur différents domaines : 

  • Eau, hygiène et lutte contre les épidémies en milieu scolaire ;
  • Risques de catastrophes et changement climatique ;
  • Citoyenneté et engagement bénévole ;
  • Infrastructures et équipements pédagogiques ;
  • Développement des compétences (risques de catastrophes, santé…) des points focaux du MEN à tous les échelons.

 

Un projet éducatif soutenue par la Croix-Rouge française

La Croix-Rouge française (CRF), présente depuis 2000 en Union des Comores, appuie le CRCo dans le cadre de ce partenariat, notamment à travers un projet de renforcement de la résilience des populations dans un contexte de changement climatique. Leur travail conjoint a permis d’élaborer un manuel scolaire sur la réduction des risques de catastrophes intitulé “Mieux connaître les risques de catastrophes naturelles pour se protéger”. L’objectif de ce document pédagogique est d’accompagner les enseignants dans l’éducation des élèves à partir des classes de CM1 aux risques naturels présents dans l’archipel. 

 

Ce projet est mis en œuvre grâce au soutien de l’Union européenne à travers le programme INTERREG, l’Agence française de développement, la Préfecture de Mayotte et le Conseil départemental.