Suite au séisme de magnitude 5,9 sur l’échelle de Richter qui a frappé le Nord-Ouest de la Tanzanie samedi 10 septembre, la Croix-Rouge tanzanienne (CRT) continue d’apporter son soutien aux populations et bénéficie désormais d’un fonds d’urgence du mouvement Croix-Rouge pour renforcer ses activités.


Suite au séisme de magnitude 5,9 sur l’échelle de Richter qui a frappé le Nord-Ouest de la Tanzanie samedi 10 septembre, la Croix-Rouge tanzanienne (CRT) continue d’apporter son soutien aux populations et bénéficie désormais d’un fonds d’urgence du mouvement Croix-Rouge pour renforcer ses activités.

Quelques heures après la catastrophe ayant couté la vie à 20 personnes (13 adultes et 7 enfants) et causé de nombreux dégâts matériels (905 maisons détruites et 1124 fortement endommagées), la branche locale de la Croix-Rouge tanzanienne avait immédiatement mobilisé ses volontaires.

Elle a ainsi collaboré avec les autorités locales pour apporter les premiers secours et les soins médicaux, participé à la gestion des cadavres et au soutien psychologique des personnes impliquées, à l’évacuation et à la recherche des survivants.

Grâce au mécanisme du DREF (Disaster Response Emergency Fund) de la Fédération Internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, la CRT va mettre en œuvre un plan d’action de 3 mois afin de soutenir les populations impactées par la catastrophe.

Emergency Plan of Action
Volontaires de la branche de Kagera de la Croix-Rouge tanzienne font l’évaluation des impacts du tremblement de terre à Bukaba © TRCSLe séisme de magnitude 5,9 a causé d'importants dégats à Bukoba, la ville la plus touchée. © TRCS

libero. Donec venenatis, dictum vel, mi, consectetur