Depuis de nombreuses années, les Sociétés nationales (SN) membres de la PIROI bénéficient d’un soutien à leurs activités de préparation et de réponse aux catastrophes. Jusqu’à lors, ce soutien était majoritairement mis en place au niveau central, avec le renforcement des capacités des sièges des Croix-Rouge/Croissant-Rouge. En complément, la PIROI lance un nouveau projet de renforcement des capacités locales pour les sous-régions les plus vulnérables, avec le soutien de la DG ECHO.

Les îles du sud-ouest de l’océan Indien révèlent de fortes vulnérabilités aux aléas naturels qui, de par le changement climatique, seront de plus en plus intenses. Il est donc primordial d’accroitre les capacités de gestion des catastrophes des acteurs de la région.

Dans ce cadre, la PIROI lance un nouveau projet de renforcement des capacités de préparation et de réponse aux catastrophes naturelles et sanitaires. Prévu pour une durée de 20 mois, ce projet cible spécifiquement les acteurs de 5 territoires dont les capacités locales de réponse nécessitent d’être renforcées. Les 5 branches des Sociétés nationales ciblées sont :

  • Melaky, Madagascar
  • Atsinanana, Madagascar
  • Mohéli, Union des Comores
  • Anjouan, Union des Comores
  • Rodrigues, Maurice

Dans chacun de ces 5 territoires, la PIROI appuiera les acteurs à deux niveaux :

  • Renforcement des capacités opérationnelles de préparation aux situations d’urgence: organisation d’ateliers de planification de contingence, d’exercices de simulation, mise en place de systèmes d’alerte précoces et d’ateliers de coordination entre les équipes Croix-Rouge/Croissant-Rouge et les acteurs gouvernementaux, etc.
  • Renforcement des capacités logistiques d’intervention: approvisionnement des stocks de contingence aux niveaux local et national, formation des équipes de réponse locale à l’urgence (BDRT), accompagnement du personnel logistique dans la gestion des stocks, etc.

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, la PIROI profite de ce projet pour approvisionner les acteurs nationaux des îles de l’Union des Comores, de Madagascar et de Maurice et des Seychelles en équipements de protection individuelle.

 

Les activités mises en place au niveau local s’inscrivent dans une logique de coopération régionale. Le projet, financé par la DG ECHO (Protection Civile et opération d’aides humanitaires européennes), viendra compléter les actions mises en place dans le cadre du programme régional de la PIROI qui équipe et gère déjà 8 entrepôts régionaux de réponse aux catastrophes dans la zone sud-ouest de l’océan Indien.

 

felis vel, sed risus. commodo eget leo. tristique et, ut facilisis