A partir du mois de juin 2019, la PIROI lance la deuxième phase du projet « Inondation, nout kartié lé paré », qui aura pour objectif de renforcer la résilience des populations exposées aux risques d’inondation à La Réunion.

Ce projet, prévu pour une durée d’un an, doit permettre de sensibiliser les populations les plus exposées au risque inondation et de renforcer les capacités des acteurs en matière d’information préventive.

Dans cette optique, la PIROI s’apprête à créer et mettre à jour les différents curricula de formation et outils de sensibilisation. Les animateurs bénévoles et les acteurs de la prévention (agents communaux, médiateurs…) seront formés aux techniques d’animation et d’utilisation des outils pédagogiques. Ainsi, ils seront capables d’animer les séances d’éducation et de sensibilisation sur la thématique du risque inondation.

Les séances de sensibilisation seront réalisées dans les zones les plus exposées aux risques d’inondations. Afin de mobiliser les habitants des quartiers concernés, ces actions seront menées au sein même des quartiers, mais aussi lors d’événements rassemblant un large public, où des activités ludiques et innovantes seront proposées à toute personne désireuse d’améliorer son niveau de connaissance et de préparation sur les inondations.

Des actions de sensibilisation en milieu scolaire seront également organisées, à l’instar du projet Paré pas Paré mis en œuvre par la PIROI depuis 2011.

Aussi, le projet « Inondation, nout kartié lé paré » permettra de renforcer les capacités des agents des collectivités territoriales en matière d’information préventive sur le risque d’inondation.

Au total, la PIROI prévoit la sensibilisation d’au moins 1000 personnes (500 riverains et 500 élèves/collégiens) et la formation de 50 personnes (agents communaux, riverains exposés, acteurs de la prévention).

Le projet « Inondation, nout kartié lé paré » est soutenu par la DEAL (Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement).

 

ut ante. consequat. dictum sit in sed dolor. at neque.