Les changements climatiques ont déjà des effets sur la santé humaine et les projections sont alarmantes. Du nord au sud, tous les pays du monde sont concernés et doivent s’adapter, notamment pour protéger les populations les plus vulnérables.

 

Dans ce contexte, la Croix-Rouge française a organisé la première « COP humanitaire » afin de faire le point sur les recherches scientifiques et présenter des solutions innovantes pour relever le plus grand défi de santé publique du XXIème siècle. Cette conférence s’est déroulée à Cannes, du 15 au 16 avril.

Au total, pas moins 400 experts internationaux et acteurs de terrain se sont réunis pour réfléchir autour d’un thème brulant : « Soigner une humanité à +2º ». Au travers de quinze conférences-débats, un espace projets, un studio de réalité virtuelle, des projections et des expositions, le participants ont pu croiser leurs points de vue pour formuler « des solutions d’adaptation concrètes et innovantes » et « mobiliser les citoyens et les décideurs publics et privés sur le rôle de la prévention, de la préparation et de l’action collective« .

Aux côtés de la PIRAC et de la délégation de nouvelle Calédonie, la PIROI a tenu un stand présentant les actions mises en place dans le cadre du projet « 3 Océans », en partenariat avec l’Agence Française de Développement (AFD). Ce projet a pour but de « Réduire l’impact des catastrophes naturelles, des crises sanitaires et des effets du changement climatique sur les populations des trois bassins océaniques (océans Indien, Pacifique et Caraïbes) ».

Cet évènement a permis de célébrer le centenaire de la création de la Fédération internationale Croix-Rouge et Croissant-Rouge (FICR). En effet, du 1er au 11 avril 1919, les Croix-Rouge américaine, britannique, italienne, japonaise et française s’étaient réunies à Cannes, dans ce même théâtre Croisette, lors d’une conférence médicale qui devait permettre de proposer une meilleure coordination de leurs actions. 100 ans plus tard, c’est donc à une nouvelle urgence planétaire que la Croix-Rouge française (dont la PIROI) et ses partenaires tentent de répondre.

adipiscing risus accumsan elementum leo mattis ut venenatis consectetur