Dans le canal du Mozambique, Ngazidja est une ile volcanique de l’archipel des Comores. Dans la nuit du 24 avril, ce joyau de l’Océan Indien a été impacté par le cyclone tropical intense Kenneth : l’œil du cyclone est passé à 50km des cotes de l’ile.

Volontaire du Croissant Rouge Comorien depuis 2013, Younoussa est originaire de Milevani dans la préfecture de Istandra. Suite au cyclone Kenneth, il a joué un rôle actif pendant les opérations de distributions de biens de première nécessité (NFI) de la Croix-Rouge française et du Croissant-Rouge comorien. Il raconte : « Les cultures ont été ravagées et de nombreux maisons détruites. La population s’est retrouvée en grande difficulté. C’était très dur les jours suivants la catastrophe ».

Au cours des opérations de soutien de la population mises en place par le Croissant-Rouge comorien et la Croix-Rouge française Younoussa était garant du bon déroulement des distributions ; il occupait le poste d’observateur volontaire, c’est-à-dire qu’il était en charge de réaliser le suivi des distributions. Ainsi, il a été amené à questionner les bénéficiaires sur leur satisfaction vis-à-vis de l’aide apportée. Il se souvient : « tous les bénéficiaires que j’ai rencontré étaient très satisfaits des kits reçus. En effet, les gens ici ne sont pas habitués à ce type d’aide…généralement ils ne reçoivent que des denrées alimentaires. Là, on a fourni aux plus démunis les éléments essentiels qu’ils avaient perdus pendant le cyclone, leur permettant de cuisiner, récolter de l’eau, s’éclairer, se coucher... »

Younoussa affirme fièrement : « Moi et les autres volontaires, mais également le Croissant-Rouge comorien en tant qu’organisation, nous avons appris beaucoup de cette expérience de distribution : maintenant nos volontaires savent très bien gérer les activités de distribution. Les communautés aussi reconnaissent le rôle du Croissant-Rouge Comorien présent dans toutes les communautés de l’île à travers ses Comités locaux. »

Aujourd’hui Younoussa continue à l’investir activement en tant que volontaire de la Société nationale. Il est également, gardien de l’entrepôt de la PIROI à Moroni.

 

mattis Sed Phasellus id, neque. dapibus felis eget consequat. non